De nouvelles règles sur les grands prix de Formule 1

Les amoureux de Formule 1 attendent beaucoup des nouvelles dispositions prises pour ne parler que de l’aérodynamique des monoplaces qui se modifie.

Ces points prévus pour entrer en vigueur à partir de cette année sont des évolutions plutôt mineurs qui changent tout de même la donne.

La limite de carburant rehaussée

Les modifications de 2017 n’ont pas suffit puisque les pilotes ne pouvaient toujours pas trop forcer le pied à l’étrier au risque de dépenser trop d’essence.

La bonne nouvelle c’est que les pilotes ne seront plus obligés de préserver l’économie du carburant ou du moins ils auront à en tenir compte de façon peu accentuée. Le poids de carburant désormais placé en Formule 1 peut atteindre les 110 kg.

Les pilotes les plus lourds seront-ils aidés ?

L’ancienne règle affirmait que le poids total des véhicules prenait en compte celui des pilotes.

À partir de 2019, les pilotes les plus lourds auront un petit coup de pouce puisque le poids du pilote sera mesuré avec celui de son baquet dès le début de la saison. Ainsi, son poids ne doit pas être au dessous de 80 kg. Par conséquent, les pilotes qui n’atteindront pas ce poids devront s’équiper de lests durant les courses. Le poids total du véhicule avec le pilote ne doit pas être inférieur à 743 kg.

Qu’en est-il des pénalités sur la grille

Il faut de prime abord reconnaître que les pénalités sur la grille ont fini par donner des maux de têtes aux fans de F1. C’est la raison pour laquelle il a été décidé d’agir afin d’y remédier.

Après avoir mis les pilotes avec 15 places de pénalité au fond de la grille, une dernière amélioration entre en vigueur en 2019. Ainsi, les pilotes qui seront qualifiés en dehors des 107 % prendront le départ à la dernière place, ce qui fait qu’ils se trouveront derrière les pilotes pénalisés.

Révision de la combustion d’huile

Permettant de booster la puissance du moteur, la combustion d’huile a connu un important changement afin d’équilibrer les chances des pilotes. Tous les pilotes sont alors invités à vider leurs réservoirs d’huile auxiliaires pendant les épreuves qualificatives.

Cette décision de la FIA vise à limiter la quantité d’huile pouvant être brûlée par les équipes. Les passages en « mode qualifs » seront plus faciles à gérer pour tout le monde.

Les dépassements après « Safety Car »

À partir de 2019, les pilotes ne pourront plus faire aucun dépassement au passage de la première ligne « Safety Car ». Cela reste valable même si le véhicule de sécurité est dans les stands.

Les pilotes devront passer par la ligne de départ/arrivée après le « restart » pour pouvoir dépasser. Ainsi, les drapeaux verts ne seront plus agités que sur la ligne de départ/arrivée. Cela équilibrera sûrement les chances de tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *